Pompes funèbres Paul Marchand
Logo

Les hommages

Madame Marie-Lise SPAETER Née SELINGANT
Le jardin de ce monde ne fleurit que pour un temps et le jour est venu pour nous de rendre un ultime hommage à cette personne formidable que tu étais et que tu es Marie-Lise. J'ose parler au présent , car tu es et resteras dans nos cœurs jusqu'au jour où nous devrons à notre tour rendre le dernier soupir. Je ne suis pas une personne qui livre ses sentiments facilement; mais il était un devoir pour moi d'écrire ces mots, comme il était un devoir d'aller te rendre visite et de te faire ne serait-ce qu'un simple sourire. Je voyais alors dans tes yeux cette lueur, et que tu me souriais à ton tour. Il n'y avait que peu de paroles, mais les sentiments étaient bien présents, des sentiments d'affection, des sentiments de joie, comme de tristesse. Car oui , tu es une personne qui nous est chère, et tu nous manqueras. Toi qui a toujours su écouter, qui a toujours souris, même lorsque les moments étaient difficiles. Jamais tu ne t'es plainte, jamais je ne t'ai vu de mauvaise humeur; et en cela tu es un exemple pour nous tous, nous pauvres hommes qui nous plaignons sans cesse, pour un rien. Les derniers moments ont été difficiles; te voir sourire là, dans ce lit m'a donné une véritable leçon de vie et je ne l'oublierai jamais. Tu n'es pas morte, tu as simplement arrêté de vivre lorsque tu n'eus plus ton ange, la chose d'elle même arriva, comme la nuit se fait lorsque le jour s'en va. Délivrance, enfin, on te rendait ta liberté. Tu vas désormais rejoindre la lumière et l'éternité, car oui, un jour une personne qui m'est chère m'a dit que l'on ne partait pas tout de suite, que l'on restait quelques temps avant le grand voyage. Ainsi je me plais à imaginer que tu es là, auprès de nous et que tu vois à quel point tu es une personne précieuse pour nous tous.
Je te remercie pour ce que tu es, une personne juste, attentionnée, généreuse, gentille... et j'en passe.
Madame Geneviève LEGRAND
"Laissez venir à moi les petits enfants" et "aime ton prochain comme toi-même" sont des préceptes qui te vont si bien. Tu as fait tiens les enfants et petits enfants des autres sans rien demander, sans te poser la moindre question. Tu étais celle qui était fidèle même dans les pires moments de la vie, toi qui a souffert autant que nous à la perte de ton petit enfant. Toi que les vilenies de la vie ne pouvaient atteindre. Tu as souffert plus que de raison en perdant tes parents si jeunes, puis ta soeur Agnès et ta presque soeur Béa, toi qui a enduré dans ta chair les affres d'une maladie tenace, tu as travaillé en y mettant tout ton coeur alors que tu avais reçu peu d'instruction mais toi, petite poussière insignifiante pour certains mais combien importante pour nous, tu as vécu et aimé comme peu d'êtres savent le faire en ce bas monde. Tu savais que je n'aimais pas les effusions mais aujourd'hui, avec toute ma tendresse, sache que je t'aime et que je ne pourrai jamais te remercier assez pour l'amour que tu nous as apporté à mes enfants, mon mari et moi-même. Tu es partie physiquement mais dans notre coeur, tu resteras vivante à jamais Mémé.
Simon LECLERCQ
merci a toi simon pour l amour et le bonheur que tu as apporté a axelle.tes blagues lui manquent beaucoup .elle viendra régulierement te rendre visite et tu resteras dans son coeur
Madame Cécile MOLLET
Très émus d 'apprendre le décès de Mme MOLLET, toute notre famille gardera pour toujours un très bon souvenir, sans oublier sa gentillesse, elle restera notre meilleure voisine.
Nous présentons nos sincères condoléances aux enfants et petits enfants.
Vincent LAMIRAND
Malgré l incompréhension de ton geste on ne peux qu accepter ton choix. Tu resteras toujours dans nos coeurs et j espère que de la haut tu veille sur ta famille . Tu va manquer à énormément de personnes. Alain Fabienne Thomas
Madame Anita WIMETZ
je t aime tatie anita, je ne t oublirais jamais ,tu ni es pour rien se n ai pas te ta faute, tu etait tres douce ,tres gentille et tres tres tres belle ,je ne voyais que tes qualités
ta niece anais wimetz mille gros bisous d amour